Restructuration en 2005 : Le Projet des 3 montées

Contexte

En mai 2005 l’équipe première de la Constantia est reléguée de Nationale 3 au niveau régional. Dans le même temps le club se voit privé de son président désireux de prendre du recul et de son emploi-jeune obligé de quitter Strasbourg pour poursuivre ses études. Doté de nombreuses fonctions (administratives, sportives, encadrement technique…) toute la vie de la section reposait sur ses épaules.

De plus, la section sportive du collège Fustel avec laquelle le club avait un partenariat, disparaissait suite à la mutation du professeur qui en avait la responsabilité.

Si à ce moment là le moral n’était pas au plus haut au sein du club, une joueuse de l’équipe première, Alice Couégnas, décide de ne pas laisser mourir la section et part à la recherche de bénévoles prêts à consacrer un peu de leur temps au volley-ball. En juin 2005, Marilyn Hug accepte de prendre la responsabilité de la section, secondée au niveau du travail administratif par Didier Kalms.

C’est ainsi qu’à eux trois un groupe de travail se forme et se réunit régulièrement jusqu’en septembre afin de redéfinir toutes les tâches nécessaires au bon fonctionnement de la section et de les répartir selon les compétences des gens qui ont accepté de s’investir.

Naissance du projet

L’ambition du club était évidemment de regagner le niveau national avec l’équipe première tout en mettant en place une dynamique qui pourrait faire de la Constantia le « gros club féminin local ». Pour cela un important travail de restructuration de la section, de formation de joueuses et de cadres devait se mettre en place. Il fallait entre autre constituer une équipe réserve pour former les jeunes à potentiel susceptibles d’évoluer à plus haut niveau pour assurer la relève en équipe première. Cette équipe 2, baptisée « équipe 1bis », devait évoluer dans le championnat excellence départementale, catégorie immédiatement inférieure à celle de l’équipe 1. Elle a vu le jour grâce aux « anciennes » du club (devenues équipe 3) qui ont généreusement accepté de laisser leur place en excellence pour évoluer au niveau en dessous, en honneur départemental. L’objectif devenait alors pour les trois équipes seniors la montée dans la division supérieure d’où le nom donné au projet : le projet des trois montées.

Si la section avait perdu bon nombre de licenciés en catégorie senior en fin de saison dernière, de nouvelles arrivantes ont permis de constituer une quatrième équipe qui a été également engagée en honneur.

Parallèlement à cela il fallait développer le secteur jeunes pour ne pas laisser de vide dans la formation et assurer la pérennité du club. Les jeunes joueuses de la saison précédente se sont représentées au club et le travail d’initiation entrepris par l’emploi-jeune l’année précédente dans différentes écoles primaires du quartier a permis de mettre en place des équipes de la catégorie poussine à junior/espoir.

C’est ainsi qu’au cours de la saison 05/06 la Constantia est représentée dans tous les championnats jeunes de la catégorie poussine à la catégorie junior/espoir. En senior elle figure dans les trois championnats pré-nationaux, du niveau départemental au niveau régional.

Mise en œuvre du projet

L’objectif étant de faire du club de la Constantia un club féminin local important tant sur le plan quantitatif (en augmentant le nombre de licenciées) que sur un plan qualitatif (en augmentant le niveau de jeu), le travail s’est organisé selon plusieurs axes :

1) Accueil des nouvelles licenciées

Le fait d’engager des équipes dans tous les niveaux de la compétition permet d’accueillir toutes les femmes ou jeunes filles qui se présentent et de leur proposer d’évoluer à un niveau qui leur correspond. Certaines ne désirant pas faire de compétition sont également accueillies et participent seulement aux entraînements. La plus jeune des joueuses a sept ans et la plus ancienne cinquante.

2) Encadrement des équipes

Ce sont quatorze personnes dont neuf femmes qui entraînent et encadrent les équipes du club. Parmi ces femmes sept sont des joueuses senior et deux sont les mères de jeunes joueuses, professeurs d’éducation physique, mettant ainsi leurs compétences professionnelles au service de la section.

Une stratégie d’entraide mutuelle s’est également mise en place entre les entraîneurs féminins et les mères de nos jeunes volleyeuses. En effet, il arrive que sur certains entraînements une maman assure la garde de l’enfant d’un entraîneur, le déchargeant ainsi de ses contraintes parentales et lui permettant de s’investir dans l’encadrement de l’équipe.

3) Formation des cadres

La section cherche à augmenter le niveau de compétence de ses entraîneurs afin d’offrir des entraînements de qualité. Dans ce but le club finance les formations et c’est ainsi que cette année quatre personnes dont deux femmes ont obtenu leur diplôme d’entraîneur 1er degré. Une cinquième personne, féminine également et entraîneur de l’équipe une, se présente au brevet d’état 1er degré et au stage d’entraîneur fédéral 1er degré.

4) Formation des joueuses

Afin d’amener les joueuses au meilleur niveau possible, la plupart d’entre elles sont surclassées et évoluent dans une catégorie supérieure (plusieurs minimes par exemple évoluent en catégorie cadette).

Certaines jeunes à potentiel sont intégrées dans les équipes seniors compétitives (une cadette et une junior jouent en équipe 1, trois juniors en équipe 2, etc…)

Le club essaie d’offrir un maximum de temps de jeu aux jeunes joueuses et c’est ainsi que des cadettes, les juniors et les espoirs jouent non seulement dans le championnat jeunes mais également dans le championnat départemental senior en équipe 4.

Toujours pour augmenter le temps de compétition, les équipes 1, 2 et 3 seniors sont de plus engagées en coupe du Bas-Rhin, les équipes 1 et 2 également en coupe d’Alsace.

Les joueuses à potentiel sont orientées sur les sélections départementales pour former les équipes du Bas-Rhin dans les différentes catégories. C’est ainsi que plusieurs d’entre elles sont en équipe départementale benjamine, minime ou cadette. Nous tentons également d’orienter certaines vers le Centre Régional d’Entraînement mais ceci avec pour l’instant plus ou moins de succès car l’intégration est difficile pour nos jeunes volleyeuses, le groupe étant constitué d’une majorité de haut-rhinoise.

5) Formation aux responsabilités

• Le club ne fonctionnant à l’heure actuelle que grâce à des bénévoles il est important de se répartir le travail et c’est ainsi que dans chaque équipe une joueuse a accepté la tâche de responsable d’équipe, même chez les plus jeunes avec l’aide de l’entraîneur. Ses tâches sont multiples, d’ordre matériel et administratif, et très importantes pour la bonne marche du club (exemple : gérer les papiers administratifs et les cotisations en début de saison, ouvrir la salle les jours de rencontre, s’assurer de la présence des joueuses aux matchs, enregistrer les résultats et envoyer les feuilles de matchs, organiser les déplacements, récupérer les maillots en fin de saison, etc…), elle est la personne ressource de l’équipe et le lien entre les joueuses et les dirigeants du club.

• Toujours dans le même esprit il est essentiel de sensibiliser les joueuses aux tâches de l’arbitrage et de la marque (remplir une feuille de match pendant une compétition), celle-ci devenant complexe dès le niveau régional.

Cette année ce sont quatre personnes dont trois femmes qui ont suivi la formation arbitrage. Une dizaine de jeunes filles s’initient à la marque et suivront au courant du mois de mai une formation qualifiante. Leurs compétences seront évaluées lors des finales régionales seniors que le club organise le 28 mai.

En relation avec l’Union Nationale Sportive Scolaire, la Constantia a aiguillé vers la formation d’arbitres cinq jeunes lycéennes initiées dans le cadre scolaire et désireuses de poursuivre dans le milieu fédéral. Quatre d’entre elles siffleront pour la Constantia l’an prochain.

6) Promotion du volley-ball

Une opération « smashy » a été menée dès la rentrée 2005 à l’école d’Application de la Meinau en partenariat avec le Racing-Club de Strasbourg (http://rcs.volleyball.free.fr), qui dispose d’une importante section masculine, et avec l’UFR STAPS pour l’encadrement. Cette action a permis à la Constantia de sensibiliser trente six jeunes filles qui, pour certaines, ont participé au championnat poussine. Une manifestation sera organisée le 27 Mai, par les deux clubs, afin de clôturer la saison. Les jeunes écoliers pourront participer à un tournoi, devant leurs parents, et un match démonstration avec deux équipes masculines de bon niveau leur sera présenté.

Au mois d’avril 2006, toujours en partenariat avec le Racing intéressé par les masculins, des contacts ont été pris avec le principal du collège Louise Weiss en vue d’ouvrir une section sportive. Ce dernier y est favorable et les démarches sont à venir.

Le club est également allé à la rencontre de la section sportive du collège Twinger, situé en zone d’éducation prioritaire, et accueille quatre jeunes filles qui jouent sous ses couleurs en catégorie cadette. Ces jeunes filles participent également à la formation de marqueur.

7) Développement de la communication

• Communication entre bénévoles

Afin de permettre une bonne coordination de l’ensemble des actions menées par les bénévoles, un groupe de travail a tiré parti du développement des stratégies de communication en créant un groupe de discussion sur l’Internet (lien : http://fr.groups.yahoo.com/group/slc-volley/). Grâce à cela, en un seul mail, chaque bénévole sait ce qui est fait et peut apporter son point de vue, proposer son aide et faire circuler l’information au sein de son équipe. C’est également un lieu de stockage pour les documents nécessaires au bon fonctionnement du club : fichier des licenciés, documents administratifs, comptes-rendus de réunion, etc…

• Communication vers les licenciés

a) Afin de créer une dynamique de club, les informations circulent grâce à une liste de diffusion par mail (http://fr.groups.yahoo.com/group/constantiavb/). Sont ainsi annoncés les matchs de l’équipe 1, les matchs à enjeux, les matchs de coupe, les événements conviviaux internes au club (soirée déguisée « Carnavolley », soirée associant volley et tennis de table « Volley-Pongé », fête de fin d’année…), mais également les événements susceptibles d’intéresser tout volleyeur de la région (tournois, matchs de haut-niveau…). Cette diffusion d’information « virtuelle » est relayée pour les gros événements par une communication papier, grâce aux compétences d’une joueuse travaillant dans une agence de communication.

b) Afin de garder une trace de tous ces événements, un site a été créé par une autre licenciée étudiante en communication. Ce site permet aux différentes équipes du club de partager les photos des matchs et des moments conviviaux de la section afin de mieux se connaître (http://silyconvolley.free.fr).

c) Une communication intra équipe s’est également mise en place et c’est ainsi que les équipes une et deux ont créé leur propre groupe de discussion (respectivement http://fr.groups.yahoo.com/group/slc-fem1/ et http://fr.groups.yahoo.com/group/slc1bispowa/). L’équipe deux et l’équipe cadette ont, quant à elles, créé leurs blogs (respectivement http://slc1bispowa.skyblog.com/ et http://volleyconstantia.skyblog.com/).

• Communication vers le public

Le site officiel de la Constantia (http://www.slconstantia.com), mis en place il y a quelques années par un emploi-jeune du club, est régulièrement mis à jour. Deux joueuses, dont une journaliste, rédigent des petits articles à l’issue des rencontres et les publient sur ce site. Ceci permet aux supporters et personnes intéressés par la section de suivre les résultats des équipes. Un joueur est en charge de mettre en ligne des photos d’équipes avec les noms des joueurs. Sur ce site sont également affichés les principaux événements sportifs (matchs de l’équipe 1, matchs de coupe, etc…).

Symbole de notre année remplie de victoires, un tee-shirt a été créé par l’étudiante en communication, nécessitant à la fois des compétences graphiques et organisationnelles (budget, commandes, contact fabricant…). Deux cent exemplaires ont été vendus.

• Communication avec le service des sports

Une mère de jeune joueuse a choisi de s’investir dans la section en tant qu’interlocuteur privilégié avec le service des sports de la ville. Elle s’occupe entre autre des réservations de salles pour toutes les rencontres et manifestations que la Constantia organise. Elle relaie ensuite l’information auprès des dirigeants et des responsables d’équipes.

Résultats de la saison 05/06

Poussine Equipe 1 : 3ème/10 du championnat honneur

Poussine Equipe 2 : 6ème/10 du championnat honneur

Benjamine : 1ère de leur poule, ont accédé au championnat excellence où elles sont 8ème/8

Minime : 3ème /6 du championnat

Cadette : Championne départementale, qualifiée pour la finale régionale le 21 mai 06

Junior/Espoir : Championne départementale, qualifiée pour la finale régionale le 13 mai 06

Equipe 4 : 7ème du championnat

Honneur Equipe 3 : Championne départementale, qualifiée pour la finale régionale le 28 mai 06, accède en excellence départementale, actuellement demi-finaliste de la coupe du Bas-Rhin

Excellence : Championne départementale, qualifiée pour la finale régionale le 28 mai 06, accède au niveau régional, demi-finaliste de la coupe du Bas-Rhin

Régional : Championne régionale, accède en nationale 3, actuellement demi-finaliste de la coupe du Bas-Rhin

Le projet des trois montées a abouti fin mars 2006, la Constantia ayant acquis la certitude de finir première dans les trois championnats seniors. Elle sera, au cours de la saison prochaine, représentée du niveau départemental honneur au niveau national 3.

Conclusion

Malgré les difficultés rencontrées en fin de saison dernière, le dynamisme et l’investissement d’un bon nombre de femmes a permis non seulement de sauver la section volley-ball de la Constantia mais également de doter le club d’une dynamique positive. C’est ainsi que le nombre de licenciées a doublé et qu’une véritable politique de formation s’est mise en place dès le plus jeune niveau.

L’utilisation des moyens de communication informatique permet un travail rapide et efficace de la part des dirigeants et des responsables d’équipe. Les informations circulent vite et des solutions aux problèmes sont trouvées aisément.

Un important travail reste bien évidemment à faire pour permettre à la Constantia de s’imposer en tant que « gros club de volley-ball féminin » dans son secteur géographique, mais l’entraide féminine qui s’est mise en place cette année est de bon augure. De nombreuses femmes s’investissent à tous les niveaux : sportif en tant que joueuse ou entraîneur, administratif en tant que dirigeante ou responsable d’équipe, et relationnel en tant que chargée de communication ou en liaison avec les services municipaux dont dépend la section.

L’objectif est maintenant de faire perdurer et de poursuivre le développement de toutes les actions entreprises.

Les commentaires sont fermés.